Swico Recycling Solution sectorielle

Le secteur des TIC en Suisse

Croissance stable en dépit des difficultés

15. Janvier 2019 - Le marché suisse des TIC a enregistré une progression de presque trois pour cent en 2018. Pour 2019, les attentes sont positives en ce qui concerne les segments des logiciels, du conseil et des services informatiques; en revanche, les prévisions ne laissent toujours entrevoir aucune croissance d’activité pour Imaging/Finishing/Printing et l’électronique grand public. D’où l’importance que revêt l’amélioration du soutien que Swico, renforcé par la fusion avec Simsa, est en mesure d’apporter à ses membres, en leur offrant une large palette de services et en renforçant son impact au niveau politique.

En 2018, le marché suisse des TIC a affiché une croissance de 2,8 pour cent, avec un chiffre d'affaires total de 32,4 milliards de francs suisses. Ce sont les chiffres publiés par l'Observatoire européen des technologies de l'information (EITO) qui ont été communiqués aujourd'hui à la conférence de presse annuelle de Swico à Zurich. Pour 2019, l’EITO prévoit pour le marché européen comme pour le marché suisse des TIC une progression de chiffre d’affaires de 1,8 pour cent. Sur le marché suisse des technologies de l’information, la demande de logiciels est prédominante; sur le marché des télécommunications, les services de données enregistrent une forte croissance, imputable notamment au Cloud Computing.

L'indice TIC pour le premier trimestre 2019 laisse également présager une stabilité de la croissance:

Le segment des logiciels est à nouveau largement en tête en termes de croissance (en progression de 4,9 points) mais aussi en ce qui concerne le climat de confiance (121,6 points). A l’inverse, le segment IT-Technology recule de 8,8 points pour s'établir à 104,9 points. En position intermédiaire, les segments Consulting et IT-Services affichent de faibles variations et s’établissent à environ 115 points. Globalement, la trajectoire de croissance du secteur des TIC reste stable à 115,3 points. Les segments Imaging/Finishing/Printing et électronique grand public ne sont pas orientés vers une croissance d’activité.

La pénurie de spécialistes dans les TIC reste le principal défi à relever:

Presque 9000 postes sont à pourvoir dans toute la Suisse. Le recrutement de spécialistes hautement qualifiés, la formation rapide des nouvelles recrues et le maintien du personnel qualifié dans l’entreprise (mots clés: rétention du personnel, management intergénérationnel) sont autant de défis à relever pour les entreprises. Les avancées du numérique impliquent en outre d’assister les clients existants et les nouveaux clients, de repenser les processus et de les optimiser de manière radicale. Enfin, la branche est également préoccupée par les incertitudes liées à l’actualité politique, notamment le Brexit, la guerre commerciale, les accords-cadres ainsi que les élections aux États-Unis et en Suisse etc.

Dans ce contexte, la fusion de Simsa et Swico s’avère un avantage:

Le regroupement des forces a permis de remporter des succès au niveau politique, par exemple en ce qui concerne l’e-ID, les systèmes de reprise volontaire d’appareils électroniques usagés et l’introduction de l’informatique comme matière obligatoire au lycée. Parmi les thématiques qui occuperont Swico en 2019, il y aura notamment les marchés publics, la révision de la Loi sur le travail, l’opposition aux réglementations hostiles aux TIC et l’engagement en faveur du vote électronique selon la devise «Priorité à la sécurité sur la rapidité».

Où va le numérique?

Selon Jean-Marc Hensch, directeur de Swico, il existe en Suisse une immense divergence entre les aspirations et la réalité dans le domaine du numérique. «Les responsables politiques et l’administration se prononcent publiquement en faveur du numérique et annoncent en permanence de nouveaux projets. Cependant, leur action au quotidien révèle qu’ils font tout pour entraver une numérisation efficace en Suisse.» Il formule donc ses souhaits de la façon suivante: «La Suisse a besoin d’une ouverture des frontières pour les personnes, les biens et les services; d’une stabilité sociale, politique et sociétale; d’une politique perspicace en matière d’éducation; d’une législation reposant sur des objectifs et des biens protégés par la loi; d’un renforcement du principe du pollueur payeur ainsi que de conditions cadres favorables à l’économie.»

A propos de Swico

Swico, association professionnelle du secteur des TIC et de l’Internet, représente les intérêts des entreprises établies et des start-up au niveau politique, économique et sociétal. Ses 600 entreprises affiliées emploient 56 000 collaborateurs et réalisent un chiffre d’affaires annuel de 40 milliards de francs. Elles couvrent tous les niveaux de la chaîne de création de valeur des modèles d’entreprises du numérique, englobant notamment le matériel, les logiciels, l'hébergement, les services informatiques, le consulting, le marketing et la communication numériques. S'y ajoutent des secteurs fortement orientés vers le numérique tels que la domotique, le secteur de la photo, du film et de l'impression.


A propos d'EITO
L'Observatoire européen des technologies de l'information (www.eito.com) fournit depuis 1993 des données de grande qualité sur les marchés des TIC au niveau européen et mondial. L'EITO est un projet mené par Bitkom Research GmbH en collaboration avec l’institut d'étude des marchés IDC.

Relations avec les médias
Swico:
Jean-Marc Hensch, directeur, hensch@swico.ch / +41 44 446 9095

EITO:
Dr. Axel Pols, directeur de Bitkom Research, a.pols@eito.com / +49 30 275 76-120

Documents

Partager cet article

Retour à l'aperçu
Ce site Web utilise des cookies pour vous fournir le meilleur service possible. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. (mentions-legales)
Josefstrasse 218 Tél. +41 44 446 90 90
8005 Zürich info@swico.ch