Passer au contenu

Les contraintes psychosociales restent souvent un sujet tabou

written_by

Swico

,

categories

Anita Müller, responsable de projet pour la sécurité au travail, a répondu aux questions du SECO..

Anita Müller_2016_1.png

et montré comment la solution sectorielle de Swico en matière de sécurité au travail et de protection de la santé est une aide pour les entreprises, également en matière de risques psychosociaux sur le lieu de travail. La publication "PSY-INFO" destinée aux inspecteurs du travail cantonaux a estimé que cette solution sectorielle représente une 'pratique d’excellence'

Vous facilitez à vos membres la mise en oeuvre de mesures dans le domaine de la sécurité au travail. Quel est l’intérêt suscité par cette offre auprès des entreprises?
En l’an 2000, nous avons lancé la solution par branche « Sécurité au travail et protection de la santé » de Swico. Depuis, environ 100 entreprises en moyenne profitent de cette opportunité et nous ont rejoints. L’effectif de ces entreprises varie de 15 à plus de 1 000 travailleurs. Nous constatons que les grandes entreprises internationales ne sont souvent pas conscientes de leurs responsabilités dans ce domaine et partent du principe que les directives du groupe en interne et au niveau européen couvrent certainement aussi les exigences de la législation suisse. Les responsables de la Direction ne viennent souvent vers nous que lorsque l’inspecteur du travail a annoncé sa visite avec les 10 points de contrôle MSST.

Comment persuadez-vous les membres de votre association que les mesures de sécurité au travail, et notamment celles visant à la prévention et à l’enrayement des risques psychosociaux en valent la peine?
L’argument le plus solide est, bien sûr, celui de la conformité à la loi. Nous montrons en outre à l’entreprise ce qu’un seul et unique jour d’absence par suite de maladie ou d’accident peut coûter. Sur la base des statistiques de la branche, nous pouvons montrer à chaque entreprise où elle se situe par rapport aux autres. Souvent, les réflexions à caractère financier constituent la meilleure argumentation pour investir dans la prévention.

Depuis quelques années, les risques psychosociaux sont un grand sujet. Comment Swico offre-telle une assistance dans ce contexte?
Ce sujet nous préoccupe déjà depuis quelque temps dans la solution par branche. Nous enregistrons de moins en moins d’accidents du travail et voyons en même temps que l'absentéisme pour cause de maladie augmente constamment. C’est ainsi que pendant les séminaires d’échanges d’expériences de 2013, il y a déjà eu un exposé sur la « joignabilité constante » et ses conséquences, comme le stress, le burn-out, etc. Notre branche professionnelle est justement particulièrement touchée par ce phénomène.
Pour pouvoir proposer à nos entreprises affiliées une assistance optimale dans le domaine des « Risques psychosociaux au poste de travail », nous avons lancé une offre de prestations de services adéquate, et ceci du fait que bon nombre d’entreprises – justement celles qui ont plutôt peu d’employés – n’ont généralement personne spécialement formé à ce sujet. En collaboration avec le centre AEH à Zurich, nous proposons donc un service d’assistance externe pour les risques psychosociaux.
Pour les séminaires d’échanges d’expériences de 2015, nous nous sommes focalisés sur le sujet « Risques psychosociaux au poste de travail ». En complément de l'exposé du SECO, nous avons lancé une nouvelle campagne pour continuer à sensibiliser les personnes chargées de la sécurité au travail. Nous mettons à leur disposition les informations et autres documents nécessaires pour leurs services internes, tels que RH, commission du personnel, direction, etc. Elles peuvent ainsi mieux conseiller ces services dans la mise en oeuvre. La campagne comprend notamment des présentations pour les supérieurs hiérarchiques, des dépliants pour les travailleurs, des aide-mémoire pour déterminer les risques psychosociaux, ainsi qu’un règlement modèle concernant ce sujet.
Pour le printemps 2016, nous prévoyons, d’autre part, une formation pour les personnes de confiance internes, au cours de laquelle nous informerons les personnes sur les mesures de prévention, les bases légales, mais avant tout sur le rôle de la personne de confiance, ses possibilités et ses limites.

Où voyez-vous le plus grand besoin d’intervention lorsqu’il s’agit de contraintes psychosociales?
La sensibilisation à ce sujet occupe pour nous une place primordiale. Les retours d’information des séminaires d’échanges d’expériences corroborent notre hypothèse, à savoir que ce sujet est encore tabou au sein des entreprises. D’une part, personne ne voudrait attiser les besoins (conséquences financières), d’autre part, bon nombre de personnes considèrent que ce sujet est trop intime pour pouvoir en discuter ouvertement. La plupart espère simplement qu’il n’arrivera rien. Une politique classique de l’autruche...Naturellement, dans notre branche comme ailleurs, de nombreuses cultures différentes et de tous les continents se voient confrontées les unes aux autres. Il n’est pas facile d’y créer un climat d'entreprise qui convienne à tous les travailleurs.
Nous incitons nos entreprises à aborder aussi des sujets de ce genre lors des entretiens avec l’employé. Te sens-tu bien à ton poste de travail, où y a-t-il éventuellement des problèmes avec les autres travailleurs, etc. De notre point de vue, de telles questions devraient être abordées dans chaque entretien avec l'employé.

Les risques psychosociaux sont-ils à l’ordre du jour chez l'employeur Swico?
La direction de Swico est consciente de sa responsabilité et l’a également mise en oeuvre dans sa propre entreprise lors du lancement de la campagne. Il existe un règlement pour la protection de l’intégrité personnelle. Il informe sur les principes légaux, les responsabilités et les compétences en cas de violation de l’intégrité personnelle. Le règlement mentionne également les éventuelles conséquences et le service d’assistance interne. La formation des travailleurs est, ici aussi, un sujet central, qui est évidemment mis en oeuvre chez Swico.
La direction a également établi des règles sur la « Joignabilité constante » soit par portable soit par e-mail, pour protéger les travailleurs d’une trop forte contrainte de travail:
Il faut également évoquer le code de conduite, publié en début 2015 pour ses membres, qui attire l'attention des employeurs sur leur responsabilité dans ce domaine.

Comment vous protégez-vous personnellement des risques psychosociaux?
Je veille à garder l’équilibre entre ma vie professionnelle et ma vie privée et j’ai suffisamment de possibilités pour me ressourcer. Je fais de grandes promenades dans la nature avec mon chien, en laissant mon téléphone régulièrement à la maison et il y a des jours où je bannis complètement mon ordinateur. Tout cela m’aide à garder une bonne distance par rapport à la vie professionnelle.

Aimeriez-vous ajouter encore quelque chose sur ce sujet ?
Quand j’évoque le sujet des risques psychosociaux au travail dans les conversations avec des dirigeants d’entreprises, il n’y a presque personne qui sait aborder judicieusement ce thème dans l’entreprise. Je pense que c’est justement là qu‘une solution par branche est appelée à apporter une aide aux entreprises affiliées et à proposer des formations et des documents, par exemple un modèle de règlement.
Mais j’aimerais bien que la Confédération (CFST) fournisse aussi un travail d’information plus important à l’intention du grand public. Un peu comme les campagnes de la SUVA avec des films où ce ne sont pas le casque ni la veste de protection qui sont le contenu, mais la santé mentale des gens. Car, lorsqu’un employé souffre de burn-out ou qu'il perd son travail par suite de harcèlement moral, ceci n'a pas seulement des répercussions sur l'entreprise et sur toute l'économie, mais aussi sur les membres de la famille de ce travailleur.

Interview Anania Hostettler. Public: "PSY-INFO", Nr. 4, décembre 2015, Secrétariat d'Etat à l'économie SECO.

Politique de Swico en matière de témoins informatiques
Swico utilise ses propres témoins informatiques et les cookies de tiers à des fins de marketing, de profilage et d'analyse et pour faciliter la navigation sur le site Web. Veuillez lire notre protection données. Cliquez sur FERMER pour accepter les témoins informatiques.