skip_to_content

L’initiative de limitation: une menace pour l’industrie des TIC

written_by

Judith Bellaiche

,

categories

Les votations du 27 septembre pourraient avoir un impact sur la pénurie de main-d’œuvre qualifiée dans l’industrie des TIC. Swico recommande de rejeter l’initiative de limitation. Le congé paternité, par contre, offre des opportunités pour les femmes dans l'informatiquue.

AdobeStock_121496906.jpeg

L’industrie des TIC serait particulièrement touchée par l’initiative de limitation, c’est pourquoi Swico appelle ses membres à rejeter clairement ce projet.

Cette initiative aurait des conséquences dévastatrices sur notre secteur. Elle mènerait très probablement à la dissolution des accords bilatéraux et isolerait la Suisse au cœur de l’Europe. De plus, le retour à un système de quotas serait un véritable cauchemar administratif pour toutes nos entreprises. Le numérique dépasse les nationalités, il fonctionne au-delà des frontières. L’ouverture au savoir-faire et la mobilité de la main-d’œuvre qualifiée est un facteur de succès décisif pour l’industrie des TIC.

Même si les sondages sont prometteurs, le dépouillement n’aura lieu que le 27 septembre. Il convient donc de se mobiliser en amont du vote.

Le congé paternité: une opportunité

Le congé paternité est non seulement souhaitable pour les pères, mais constitue aussi un grand soulagement pour les mères qui travaillent. Du point de vue de l’industrie des TIC, qui attire globalement moins de femmes, ce projet envoie un message positif en termes de retour au travail après une naissance et d’égalité entre femmes et hommes.

Par conséquent, Swico recommande de soutenir ce projet de loi.

Des questions?

271429_Foto.jpg

Judith Bellaiche

Directrice
+41 44 446 90 95
E-Mail

Politique de Swico en matière de témoins informatiques
Swico utilise ses propres témoins informatiques et les cookies de tiers à des fins de marketing, de profilage et d'analyse et pour faciliter la navigation sur le site Web. Veuillez lire notre protection données. Cliquez sur FERMER pour accepter les témoins informatiques.