skip_to_content

Swico investit dans les terres rares et l’économie circulaire

written_by

Lovey Wymann

,

categories

Le fonds pour l’innovation de Swico a aussi attiré l’attention pour son deuxième volet: six projets ont été déposés, dont deux qui ont été subventionnés à hauteur de 99 000 francs au total. Un projet vise au recyclage des terres rares, l’autre à la réutilisation d’appareils.

AdobeStock_154214684_Preview.jpeg

Le fonds pour l’innovation environnementale de Swico a été créé en 2019 pour accroître la quantité et la qualité du recyclage des anciens équipements informatiques, électriques et électroniques de bureau – dans l’intérêt des consommateurs, des fabricants et des importateurs. Le recyclage innovant de toner a été primé en avril 2020 – la nouvelle installation est déjà en construction et la phase de test démarrera en novembre.

Quant au second projet qui a été soutenu par le fonds pour l’innovation en avril 2020, il s’agissait de clarifications concernant la faisabilité de la récupération du cobalt en lien avec des petites piles au lithium. Entre-temps, les tests de Solenthaler Recycling AG ont montré que cette récupération était faisable et ont révélé que le produit broyé en résultant contenait des aimants au néodyme. Selon une étude de l’OFEV datant de 2011 et le rapport explicatif sur le nouveau projet d’OREA, le néodyme fait partie des terres rares dont le recyclage fait figure de priorité absolue. Pour examiner de manière approfondie si et comment le recyclage des deux matières premières est envisageable, le fonds pour l’innovation de Swico a annoncé une contribution de soutien supplémentaire de CHF 24 000. Les résultats sont attendus début 2021.

Réutiliser avant de valoriser

Le fonds pour l’innovation de Swico soutient un projet de la société leBird à hauteur de 75 000 francs: une étude doit permettre d’évaluer le potentiel de réutilisation d’ordinateurs portables, de téléviseurs à écran plat, de téléphones mobiles et peut-être d’autres appareils. Une première étape consistera à déterminer les besoins de la branche, ainsi que les opportunités et les risques.

Le contexte de cette démarche est la volonté sociale et politique de réutiliser des appareils plutôt que les valoriser: en 2018, l’Empa avait déjà réalisé pour le compte de l’OFEV une première étude des aspects écologiques et économiques de la réutilisation de certains appareils. La réutilisation des appareils électroniques, dont l’impact environnemental se situe surtout dans la production, avait été jugée judicieuse du point de vue écologique. L’intérêt économique, c’est-à-dire la volonté d’un acheteur d’acquérir un appareil d’occasion, dépend beaucoup de la qualité et du prix de vente. L’étude n’avait cependant pas cherché à savoir combien d’appareils qui finissent dans le cycle de recyclage des appareils électriques et électroniques usagés seraient effectivement réutilisables/commercialisables. C’est sur cette question que doivent désormais porter les recherches.

Si un premier examen de leBird donne un résultat positif, une deuxième étape consistera à recenser, catégoriser et documenter par échantillonnage dans un atelier de démontage les appareils pouvant être réutilisés. L’attention serait alors portée sur l’état de fonctionnement, la sécurité des données et la mise en place d’une boutique en ligne d’occasion, avec un cahier des charges correspondant. AUCUN appareil ne sera vendu pendant cette phase de réflexion et de test, puisque les directives nécessaires à cet égard n’existent pas et les contrats avec Swico Recycling excluent toute revente. Le projet bénéficiera de l’accompagnement d’un expert de l’Empa.

Heinz Böni, responsable de l’étude à l’Empa, apprécie la réponse positive du fonds pour l’innovation de Swico: «Le projet innovant de leBird complète l’étude de l’OFEV sur un aspect important. Il permet de mieux évaluer le véritable potentiel de réutilisation de certains appareils. Nous sommes très impatients de connaître les résultats et nous nous réjouissons à l’idée d’accompagner le projet.»

Roger Gnos, président du conseil consultatif du fonds pour l’innovation de Swico, est également très satisfait de la deuxième phase des évaluations:

Swico_Roger_Gnos_0106-2_Fotograf_Thomas_Entzeroth.jpg

«Les projets montrent que le secteur suisse du recyclage trace son chemin de manière innovante et en faisant preuve d’initiative. Le secteur est très conscient du besoin de renforcement du développement durable et d’une meilleure économie circulaire – et prêt à agir en amont.

Roger Gnos Président du comité consultatif

 

Avec le fonds pour l’innovation, Swico donne donc de nouvelles impulsions dans le domaine du recyclage des déchets électroniques et communiquera les résultats de l’étude en temps utile. Le prochain délai de soumission des projets innovants est fixé au 15 février 2021.

À propos de Solenthaler Recycling AG

Créée en 1953, la société est entièrement détenue par la famille de ses fondateurs. Elle appartient à Solenthaler Holding AG, dont le siège est à Gossau. Elle est dirigée par Christoph Solenthaler (CEO) et son frère Ralph (CFO). Depuis 1992, la société est spécialisée dans le traitement des déchets électroniques et emploie près de 30 collaborateurs sur le site de Gossau. À Bâle, Lucerne, Schaffhouse et Saint-Gall, la société exploite des centres de démontage dédiés à cette activité. 

À propos de leBird Sàrl

Le «Bureau d’ingénieurs en ressources et construction durable» est un bureau de conseil et d’information dans le domaine du développement durable qui dispose d’une expérience particulière dans toutes les questions concernant la gestion rationnelle des ressources (matières premières, énergie, produits) et des déchets. Depuis 1994, l’activité démontage et recyclage de déchets électroniques est développée avec différents partenaires. Fin 2016, le bureau est devenu indépendant après un management buy-out et a pris la raison sociale leBird Sàrl. La société est certifiée ISO 9001/14 001 depuis 2005. 

 

Contact pour les médias

Judith Bellaiche

Judith Bellaiche

Directrice
+41 44 446 90 95
E-Mail

Foto: © Adobe Stock

Politique de Swico en matière de témoins informatiques
Swico utilise ses propres témoins informatiques et les cookies de tiers à des fins de marketing, de profilage et d'analyse et pour faciliter la navigation sur le site Web. Veuillez lire notre protection données. Cliquez sur FERMER pour accepter les témoins informatiques.