skip_to_content

Évaluation du Baromètre Numérique

written_by

Sarah Frey

,

categories

Élections parlementaires 2019:  la Suisse risque-t-elle de passer au numérique à l’aveuglette?

AdobeStock_186401727.jpeg

La majorité des candidat(e)s aux élections fédérales de 2019 semblent sous-estimer la question de la numérisation : Seulement 18 pour cent ont pris la peine de répondre aux questions du «Baromètre Numérique» et de rendre ainsi leur attitude transparente. Après tout, ceux qui ont participé à l'enquête voient plus d'opportunités que de risques.

Pour de nombreux politiciens, le thème du passage au numérique joue encore un rôle secondaire: Bien que 3571 aient créé leur profil smartvote, seulement 18 pour cent des candidat(e)s (828 sur un total de 4596) pour un mandat du Conseil national ont répondu aux enquêtes supplémentaires sur les sujets de numérisation sur smartvote. Le «Baromètre Numérique» a été lancé par Swico en collaboration avec la Haute école spécialisée bernoise BFH et les universités de Zurich et de Genève. 

Pour Andreas Knöpfli, président de Swico, les chiffres sont éloquents: «Le numérique n’est pas encore arrivé à Berne. Parmi les quelque 4600 candidats qui se présentent pour un siège à Berne, seule une minorité s’est penchée sur cette évolution qui est en train de bouleverser notre société à l’heure actuelle.» Knöpfli estime qu’il faut agir en conséquence: «Le nouveau parlement doit absolument profiter de la nouvelle législature pour inscrire avec plus de détermination les questions liées au numérique à l’agenda politique.» 

Dans quelle mesure les partis et les candidats sont-ils affinés dans le numérique ?

Fondamentalement, toutes les parties perçoivent les opportunités plutôt que les risques et en évaluent positivement les effets. Les femmes ont tendance à être plus sceptiques que les hommes. Le PRD avec 81 pour cent et le PAB avec 75 pour cent sont les plus positifs parmi les principaux partis. La plus forte proportion de sceptiques se trouve chez les Verts, avec 14 %

Affinité digital - Graphique 2

Davantage d’affinité au numérique chez les nouveaux candidats

Un regard sur les nouveaux candidats révèle une lueur d'espoir : ils semblent avoir une affinité plus globale pour le numérique et s'occuper davantage de sujets numériques que les membres du Conseil national qui se présentent pour une réélection. 

Top 10 - Graphiqe 4

La numérisation, une opportunité à saisir

Au sein de tous les partis, les majorités sont d’accord avec les affirmations selon lesquelles le passage au numérique assure la prospérité, favorise la compatibilité entre vie de famille et travail et améliore la qualité du travail. En outre, les parties soutiennent presque à l’unisson l’affirmation selon laquelle le passage au numérique facilite l’accès au savoir et à l’éducation.

Impact sur l’économie

Si l’on considère toutes les affirmations, les candidats du PRD sont ceux qui perçoivent le plus positivement les effets du passage au numérique sur l’économie, les plus sceptiques étant les Verts. Les affirmations concernant la création d’emplois et la réduction de la protection des travailleurs sont particulièrement controversées. 

Economie - Graphique 5

Le PRD et les Vert’libéraux veulent accélérer le passage au numérique

Tandis que certains sujets sont évalués de manière très différente par les partis, on observe une constance dans tous les domaines: les candidats du PRD et des Vert’libéraux sont ceux qui veulent avancer le plus vite. Au sein de l’UDC, les candidats se montrent nettement plus prudents; rares sont ceux qui veulent accélérer le rythme. 

Accelerer ou non - graphique 6

Désaccord sur les mesures

Les avis divergent quant aux mesures à prendre. La plupart des candidats estiment que les efforts déployés à l’école primaire en matière de compétences TIC sont (très) insuffisants. À l’exception de l’UDC, tous les partis sont favorables à des mesures de reconversion en réaction aux changements; le revenu de base inconditionnel, en revanche, est uniquement soutenu par le PS et les Verts. La taxation du matériel et des logiciels (taxe sur les robots) est clairement saluée par le PS et les Verts, clairement rejetée par le PRD et l’UDC. Le PRD, les Vert’libéraux et le PBD sont partagés à ce sujet. Le PS, les Verts, le PRD et le PBD veulent une réglementation plus stricte en ce qui concerne les intermédiaires en ligne comme Airbnb ou Uber, le PRD et les Vert’libéraux sont contre. Les jeunes sont beaucoup moins favorables à la réglementation. 

 

Et qu’en est-il des femmes?

La répartition par sexe est similaire à celle de l'économie : les femmes sont sous-représentées. Dans l'enquête Smartvote, 2139 hommes et 1442 femmes ont répondu (78% des candidats chacun). Les questions du Baromètre Numérique ont été répondues par 21 % des hommes, mais seulement 13 % des femmes. A l'exception du vote électronique, les femmes sont également plus sceptiques que les hommes.«Les femmes doivent être davantage sensibilisées au passage au numérique», déclare Andreas Knöpfli, président de Swico. «Nous devons promouvoir la proportion de femmes dans les matières MINT et encourager et impliquer de manière ciblée les femmes dans tous les domaines.» 

Où sont les femmes? - Graphique 7

Swico poursuit ses actions

En tant qu’association professionnelle pour la Suisse numérique, Swico continuera de défendre les intérêts du secteur des TIC et utilisera la nouvelle législature pour sensibiliser davantage le public aux thématiques liées au passage au numérique. 

Des questions au sujet du Baromètre Numérique 2019?

Sarah_Frey.jpg

Sarah Frey

Responsable Communication
+41 44 446 90 89
E-Mail

 

Personnes de référence pour le projet

 

Smartvote / BFH (renseignements sur l’exécution du projet)

Partenaires scientifiques (information d'un point de vue scientifique)

Titre - Baromètre Numérique

Politique de Swico en matière de témoins informatiques
Swico utilise ses propres témoins informatiques et les cookies de tiers à des fins de marketing, de profilage et d'analyse et pour faciliter la navigation sur le site Web. Veuillez lire notre protection données. Cliquez sur FERMER pour accepter les témoins informatiques.